anipassion.com

VAYIGACH YEHOUDAH ET YOSSEF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VAYIGACH YEHOUDAH ET YOSSEF

Message  leviathan le Mer 27 Fév - 11:48

YEHOUDAH ET YOSSEF


Yossef avait été vendu par ses frères.
Il devint vice roi d’Egypte. Suite à une famine, les fils de Yakov descendent en Egypte pour rapporter de la nourriture, mais Yossef, afin de tester l’état de leur psychique s’arrange pour mettre une coupe en argent dans les bagages de Benyamin son vrai frère (de la même mère Rahel) mettre son frère aux arrêts, afin d’étudier la réaction de ses frères. Le dialogue qui s’installa entre JUDA et JOSEPH est d’une telle intensité que les anges descendirent du ciel pour écouter JUDA. Pour voir ce combat entre le lion (Yehouda) et le taureau (Yossef).

Ce combat cessera aux jours du Machiah, comme l’évoque le prophète ISHAYA : Alors cessera la rivalité d’Ephraïm (descendant de Yossef) et les haines de Juda disparaîtront ; Ephraïm ne jalousera plus Juda et Juda ne sera plus hostile à Ephraïm.

Revenons aux évènements : Seul Yehouda, qui était le garant de la sécurité de Benyamin se résolut de risquer sa vie pour s’opposer à Yossef. Juda commença par dire : De grâce, excellence, laisse moi dire quelques mots aux oreilles. Ne te met pas en colère contre moi. Juda continua : Lorsque nous sommes arrivés en Egypte pour la première fois, nous pensions que tu craignais D’. Pourtant tu te conduis comme Pharaon.

Mon père Yakov est aussi grand que Pharaon et je jure sur la vie de mon père que si je sors mon épée, je ne la rangerais qu’après avoir couvert l’Egypte de cadavres. Tes oreilles n’ont peut être pas entendu le massacre de Chrem au cours duquel nous avons anéanti une cité toute entière à cause de notre sœur Dinah. Imagine ce que nous ferons pour sauver Benyamin. Dussions nous détruire le monde, nous ne l’abandonnerons pas entre tes mains.

J’affirme que tu est l’égal de Pharaon ; mais cela peut être interprété en bien ou en mal. Pharaon est un homosexuel notoire et je pourrais t’accuser d’être comme lui. Sache que le précédent Pharaon avait enlevé notre aïeule Sarah dans son palais, et il fut puni par la lèpre. Puisque tu as accusé Benyamin d’être un voleur, tu endureras le même châtiment. La mère de Benyamin est morte parce que mon père l’a maudite par inadvertance ; prends garde à la colère de mon père, si tu tiens à la vie.

Pourquoi encourir de mourir avant l’heure. Si je sors mon épée, je commencerais par toi et terminerais par Pharaon. Aussi, je te conseille de faire très attention à tes actes.

Mais Yossef ne semble pas être remué par ces propos. Yossef fait un signe à son fils Menashé qui frappe le sol de toutes ses forces, ébranlant le palais tel un tremblement de terre. Yehoudah se dit : Cet homme doit descendre de la famille de mon père. Personne d’autre au monde ne possède une telle force.

Yehouda poussa alors un cri de guerre qu’il fut perçu par Houchim depuis la terre de Kenaan. Houchim se retrouva d’un seul coup (comment ?) aux côtés de Yehoudah et tous deux lancèrent des cris de guerre , rugissant tels des LIONS.

Trois cents nobles égyptiens tombèrent à terre , le visage crispé par la terreur, ils restèrent figés toute leur vie. Deux villes pitom et ramsès furent aussi détruites par leurs cris . Prenant exemple sur le chef JUDA, les autres frères commencèrent à battre la cadence avec leurs pieds , l’ébranlement fut tel, que Yossef chuta de son trône . Même le trône de pharaon en fût ébranlé. (le bruit s’était répandu à la cour de pharaon).

Yehouda se prépara au combat. Et Yossef entrevit le message. Du sang coulait de l’œil droit de Juda, la <<toison>> sur sa poitrine se recouvrit de morceaux de cuivre, qu’il attrapait et mâchait entre ses dents. Alors que tout le monde tremblait, Juda mit la main à son épée, il essaya de la saisir mais sans succès.

Il pensa : L’homme qui est en face de moi doit être un saint. Se ressaisissant, Yossef frappa l’estrade sur laquelle il se tenait, la pulvérisant. Stupéfait, Juda pensa : Cet homme semble plus fort que moi. JUDA était prêt à risquer sa vie pour sauver Benyamin, mais se voyant incapable à sortir son épée, il se remit à plaider raisonnablement.

Ton serviteur a promis à son père : Si je ne te le (Benyamin) ramène pas , je serai coupable à jamais envers mon père. Que ton serviteur reste esclave et que le jeune homme reparte avec ses frères. Comment retournerai-je auprès de mon père sans ramener son enfant.

Yossef lui dit : dis lui que la corde a suivi le seau. Dès qu’il verra que le jeune homme n’est pas avec nous , la douleur le tuera sur le champ. J’ai juré que si je ne rentrais pas avec Benyamin, je serai excommunié en ce monde et dans le monde futur.

Comment se fait-il , interrogea Yossef tu parle plus que tes autres frères. Si je ne t’interrompais pas tu serais capable de continuer jusqu’au matin.
Je sens le feu de Shrem brûler en moi… Yossef lui répondit : C’est le même feu que celui par lequel tu voulais faire périr Thamar, ta bru, et qui ne fut jamais allumé.

Tu m’impressionnes, lui dit Yossef. Mais si crains tant le péché , pourquoi ne l’a tu pas redouté en vendant ton frère Yossef aux ismaélites. Pourquoi as-tu fait souffrir ton père en lui disant que Yossef que Yossef avait été mis en pièces par une bête sauvage ?.

En l’entendant, Juda se mit à pleurer. Voyant le visage inflexible de Yossef , Juda dit à Naphtali : Va voir combien de voies principales comporte cette cité Naphtali revint après quelques instants et rapporta qu’il y en avait 12. J’en détruirai 3 voies dit Juda, et chacun de vous pourra en détruire une. Nous anéantirons la ville toute entière.

Dans le palais de Yossef il y avait une pierre de 200 kg . Juda la souleva de sa main droite , la jeta en l’air et la rattrapa e sa main gauche. Il la posa par terre et la pulvérisa d’un coup de pied. Aucunement influencé, Menaché fils de Yossef en fit autant. Rend nous Benyamin cria Juda.

Quel dévouement rétorqua Yossef. Pourquoi ne dis-tu pas à ton père que Benyamin a été tué par une bête féroce comme pour Yossef. Juda : Moi et mes frères, nous allons transformer toute l’égypte en un bain de sang.

Yossef : C’est en effet un métier. N’avez vous pas jadis trempé la tunique de votre frère dans un bain de sang ? Lorsque Yossef sentit que ses frères étaient prêts à passer à l’action, il envoya chercher l’armée égyptienne. Cinquante cavaliers bien armés et dix milles fantassins. La troupe égyptienne entoura les frères. Ces derniers prirent peur ; mais Juda se moqua d’eux.

Que craignez vous ? nous oeuvrons pour D’ et Il nous protégera. Juda sortit son épée et poussa ses cris de guerre terribles. Les égyptiens pétrifiés, prirent la fuite. Des femmes égyptiennes firent des fausses couches.
Yossef ne put se contenir ; il s’écria : Faites sortir tout le monde d’ici. Et nul homme ne fut présent lorsque Yossef se fit connaître à ses frères.
JE SUIS YOSSEF……mon père vit-il encore ?

A la fin des temps pour que la GUEOULA soit complète, " YEHOUDA et YOSSEF doivent collaborer, car la vocation de Yossef est de préparer la royauté de YEHOUDA.
" VOICI, JE VAIS PRENDRE L’ARBRE DE YOSSEF… et les rameaux d’ISRAEL, ses associés, et je lui joindrai l’ARBRE DE YEHOUDA, et j’en ferai un ARBRE UNIQUE, et ils ne feront qu’un dans ma main " YEHEZKIEL.
Le KIBOUTS GALOUYOT correspond au rassemblement des exilés cela fait allusion au premier stade de la " GUEOULA EXTERNE " qui doit permettre au second stade de se réaliser et qui permettra à ISRAEL de s’identifier au D’ de la Terre et de se " rattacher " à la CHEKHINA.
RASSEMBLEMENT DES EXILES CONSTRUCTION DE JERUSALEM
GUERRES QUI ENGENDRERONT LA DESTABILISATION DE L’AUTORITE DES CHEFS DES NATIONS. REDEMPTION SPIRITUELLE : TECHOUVA ou RETOUR A LA THORA .REVELATION DU MACHIAH BEN DAVID et son UNIFICATION au MESSIE FILS DE YOSSEF CONSTRUCTION DU TROISIEME TEMPLE

leviathan

Messages : 68
Date d'inscription : 20/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum